Jeudi 7 janvier, un an jour pour jour après l’attentat contre Charlie Hebdo, la presse française tire à boulets rouges sur la mesure concernant la déchéance de nationalité, fustigeant un débat “irréel” qui amène une “confusion inutile”.