L’homme abattu jeudi devant un commissariat du nord de Paris était en possession d’un papier sur lequel figure un drapeau de l’EI et une revendication manuscrite, a indiqué le parquet de Paris. La section antiterroriste a été saisie.