Le président du consistoire israélite de Marseille, Zvi Ammar, a “incité” mardi ses coreligionnaires à “enlever la kippa […], jusqu’à des jours meilleurs”. L’appel a vivement fait réagir au sein du gouvernement et des instances juives.