La justice française a ordonné, lundi, l’expulsion des derniers occupants “historiques” du site de Notre-dames-des-Landes, où le futur aéroport doit être construit, conformément aux réclamations du groupe Vinci. Onze familles sont concernées.