Le juge des référés du Conseil d’État a refusé, mercredi 27 janvier, de suspendre l’état d’urgence, comme le lui demandait la Ligue des droits de l’Homme. Il estime que “le péril imminent justifiant l’état d’urgence n’a pas disparu” en France.