Jacqueline Sauvage a été condamnée à dix ans de réclusion après le meurtre de son mari, qui la frappait et abusait ses enfants. Le point sur la demande de grâce présidentielle avec Me Bianchi, spécialiste de l’aménagement des longues peines.