Un maître de conférence de l’université d’Avignon sera jugé le 10 février pour avoir tenu des propos ironiques en référence à Manuel Valls dans un mail professionnel. L’accusé se défend.