François Hollande a accordé à Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent, une “remise gracieuse de sa peine d’emprisonnement”. Elle pourra bénéficier d’une libération dès avril prochain.