D’après une analyse portant sur 145 liquides aromatisés pour cigarettes électroniques, la plupart diffusent du benzaldéhyde, une molécule qui irrite les voies respiratoires. Les concentrations maximales ont été relevées avec des vapeurs d’e-cigarettes aromatisées à la cerise.