Dans un rapport publié jeudi, l’ONG Amnesty International pointe les “dérives” de l’état d’urgence en France et demande au gouvernement de ne pas reconduire cette mesure d’exception à moins d’apporter la preuve d’un danger public exceptionnel.