Des analyses ADN sur des policiers et employés de la police judicaire de Paris soupçonnés de viol d’une touriste canadienne se sont révélées négatives ont révélés des sources judicaires samedi.