Cinq personnes, dont le général Christian Piquemal, ancien commandant de la Légion étrangère, seront jugées en comparution immédiate, lundi, après avoir été interpellées samedi à Calais lors d’un rassemblement anti-migrants interdit.