La préfecture du Pas-de-Calais a annoncé vendredi son intention de faire évacuer la moitié sud du camp de Calais. Elle estime qu’un millier de migrants devront ainsi rejoindre la partie aménagée ou d’autres centres d’accueil en France.