Pour protester contre l’extension de la déchéance de nationalité, le Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam (CPDSI), dirigé par l’anthropologue Dounia Bouzar, refuse de renouveler son contrat avec le gouvernement.