Nicolas Sarkozy était entendu mardi par les juges dans l’enquête sur les fausses factures de Bygmalion et les comptes de sa campagne de 2012. À l’issue de cette audition, il pourrait être mis en examen ou placé sous le statut de témoin assisté.