Lundi soir, à la vielle de l’expiration de l’ultimatum préfectoral ordonnant aux migrants de quitter la zone de la jungle de Calais, le ministre de l’Intérieur a assuré que l’évacuation se fera “de manière progressive” et “par la persuasion”.