Le démantèlement d’une partie de la “jungle” de Calais a provoqué des heurts entre des membres des CRS et des migrants y vivant. La situation s’est tendue à la suite d’un départ de feu de cabanes dans le camp.