Un modeste groupe de trente neurones constitue une sorte de centre de contrôle de la douleur dans notre cerveau : c’est ce que viennent de découvrir des chercheurs français. Une voie intéressante pour de futurs traitements contre des douleurs chroniques.