Le procès du Néerlandais Mark van Nierop, surnommé le “dentiste de l’horreur” pour avoir mutilé des patients, s’est ouvert devant le tribunal correctionnel de Nevers. La justice lui reproche également des faits d’escroquerie et de faux en écriture.