Un ex-militaire “radicalisé” a été interpellé au Maroc, le 6 mars, après avoir pris l’avion à Nantes avec des armes blanches et une bonbonne de gaz dans son bagage en soute. L’homme n’était plus assigné à résidence depuis une quinzaine de jours.