Un projet pilote concerne 200 000 véhicules pour établir une carte de la circulation en temps réel et ouvrir la voie vers de nouvelles applications. Mais quid de la vie privée des citoyens ?