Les modifications de la Loi travail proposées lundi par le Premier ministre Manuel Valls aux partenaires sociaux ont été bien accueillies par les syndicats “réformistes”. La CGT et FO réclament, eux, le retrait du texte. Le Medef se dit déçu.