Les enfants qui ont un petit frère ou une petite sœur, pas trop âgés, ont moins de risque de devenir obèses à six ans. L’effet est mal expliqué mais vient d’être repéré chez des enfants aux États-Unis.