Pour beaucoup d’entre nous, R2-D2 fut l’un des premiers « véritables » robots que nous voulions « connaître » en tant qu’ami robot ou camarade (désolé C3P0, tu étais tout simplement trop opiniâtre). Tony Dyson fut le principal architecte de R2-D2, et il est décédé le 4 mars 2016 dernier au jeune âge de 68 ans. Nous aimerions profiter de cette occasion pour le remercier pour sa création robotique qui fut une source d’inspiration.

Tony Dyson R2D2

Tony Dyson et R2D2

Le nom « R2-D2 » est connu dans le monde entier ; le petit droïde courageux a capturé nos cœurs dans le premier film de la Guerre des étoiles (Épisode IV – Un nouvel espoir) et a fait partie de tous les films la Guerre des étoiles depuis. Bien que ne communiquant pas en anglais, R2-D2 a été en mesure d’exprimer un large éventail d’émotions à travers ses bips et ses sifflements, ses mouvements et autres maniérismes, le faisant paraître presque doués de conscience. R2-D2 était en fait contrôlé à distance (comme vous l’auriez supposé) et plusieurs exemplaires ont été fabriqués : deux exemplaires comportaient un siège pour un acteur, et deux autres étaient destinés à être détruits. De nombreux amateurs ont recréé R2-D2 chez eux et ont même apporté leur propre touche à son design.

Kenny Baker R2D2

Kenny Baker dans R2D2

Dans le dernier film de la Guerre des étoiles, R2-D2 a joué un rôle beaucoup plus insignifiant, et le BB-8, créé par Orbotix a pris le devant de la scène. Les designs sont certainement proches, avec la partie supérieure en forme de dôme hémisphérique et la caméra noire principale lui servant d’« œil » (et même la caméra/le projecteur secondaire plus petit(e)). Plutôt que d’avoir deux roues motrices, la locomotion de BB-8 est tout à fait différente : c’est une sphère qui peut se déplacer dans toutes les directions. Les robots continueront à jouer un rôle majeur dans le cinéma et des jouets seront sans aucun doute créés pour contribuer à leur commercialisation. La réalité rattrape la fiction.

BB-8

Jouet BB-8

En tant que propriétaire de la société White Horse Toy, l’héritage de Tony ne s’est pas limité pas à R2-D2, puisqu’il a travaillé sur une variété d’autres films, y compris Superman 2 et a conçu et construit des robots pour Sony, Philips et Toshiba. Merci Tony. La page personnelle de Tony Dyson est toujours accessible, donc n’hésitez pas à jeter un œil au site tonydyson.com

Source : bbc.com/news/entertainment-arts-35724496