Plus de quatre mois après les attentats de Paris, la commission d’enquête parlementaire chargée de l’affaire a organisé ce jeudi une sorte de “reconstitution” au Bataclan où 90 personnes ont été tuées. L’initiative choque les familles des victimes.