La France n’est pas parvenue à reprendre son titre de premier pays producteur de vin qu’elle avait perdu en 2014 au profit de l’Italie. À l’exportation, les ventes des grands crus hexagonaux tiennent toutefois toujours la corde.