L’UMP retient son souffle avant la proclamation des résultats du premier tour de la primaire pour la mairie de Paris organisée dans la capitale. La favorite, Nathalie Kosciusko-Morizet, pourrait pâtir des ratés du système de vote électronique.