Avec 58,16 % des voix, Nathalie Kosciusko-Morizet, favorite du scrutin, a remporté dès le premier tour la primaire UMP pour les élections municipales à Paris en 2014. Le vote a été entaché par des soupçons de fraude.