Le ministre de l’Économie a lancé mercredi son mouvement politique, “En Marche”. S’il assure ne pas viser 2017 et vouloir seulement participer au débat d’idées, les observateurs y voient une volonté de davantage peser sur la scène politique.