Réuni à huis clos, le Conseil national du PS a approuvé samedi le principe d’une primaire des gauches, sous certaines condition. La gauche du parti, les Verts et le PCF se montrent, eux, plus réticents quant à ses modalités.