Trois skinheads ont violemment agressé jeudi un jeune militant d’extrême gauche, actuellement en état de mort cérébrale. Manuel Valls, qui a vivement condamné l’acte, a dit vouloir éradiquer la violence portant “la marque de l’extrême droite”.