Après la mobilisation des hôtesses de l’air d’Air France, qui refusaient de devoir porter le voile lors des liaisons Paris-Téhéran, c’est au tour des stewards gay de la compagnie de refuser de voler vers l’Iran, où l’homosexualité est un crime.