Des chercheurs chinois ont utilisé l’édition génétique (le système CRISPR-Cas9) pour introduire une résistance au VIH dans des embryons humains. C’est la deuxième publication scientifique qui décrit une telle modification génétique, un an après une première mondiale, déjà en Chine, en avril 2015.