L’université de Tokyo a présenté un écran tellement fin et flexible qu’il peut être appliqué directement sur la peau.