Plusieurs syndicats de police ainsi que le ministère de l’Intérieur se disent indignés par la “violence” d’une affiche sur laquelle une branche de la CGT dénonce les violences policières contre les jeunes.