Le président français s’est imposé comme l’un des porte-paroles de la lutte contre le réchauffement climatique à l’international. Mais en son pays, son bilan est critiqué, alors que s’est ouverte lundi à Paris la conférence environnementale.