Confronté à un scandale de pédophilie et d’agressions sexuelles dans son diocèse de Lyon, le cardinal Barbarin a reconnu lundi “des erreurs dans la gestion et la nomination de certains prêtres”. Le diocèse va mettre en place une cellule d’écoute.