Ghazi Beji, un Tunisien de Mahdia, a été contraint de fuir son pays en 2012 pour éviter la prison. Il avait notamment publié sur Facebook des caricatures du prophète Mahomet. Il est le premier réfugié politique tunisien de l’après-Ben Ali.