Après la mise en examen mercredi du patron d’Orange, Stéphane Richard, Claude Guéant, secrétaire général de l’Élysée au moment de l’arbitrage de l’affaire Tapie-Crédit lyonnais, pourrait à son tour être convoqué par les juges.