Quelques heures après l’incendie d’une salle de prière musulmane en Corse, très tôt samedi, le procureur de la République d’Ajaccio a indiqué que la piste criminelle était privilégiée. Le feu a causé d’importants dégâts sans faire de blessés.