Sans surprise, les rassemblements syndicaux du 1er-Mai seront dirigés cette année contre la Loi travail. Les cortèges devraient défiler dans un climat tendu, trois jours après les débordements et les violences des manifestations du 28 avril.