Reconnu coupable de fraude aggravée et d’escroquerie, Jean-Claude Mas, fondateur de la société française PIP, a vu sa peine de quatre ans de prison confirmée en appel. PIP fabriquait des prothèses mammaires frauduleuses, implantés sur 18 000 femmes.