Sans surprise, le Conseil d’administration d’Orange a maintenu Stéphane Richard à la tête du groupe malgré sa mise en examen dans l’affaire de l’arbitrage favorable à Bernard Tapie sous le mandat de Nicolas Sarkozy.