La Haute Autorité chargée du bon déroulement de la primaire à droite a contesté, mercredi, la décision prise la veille, à la demande de Nicolas Sarkozy, de modifier le mode de scrutin pour les expatriés français.