La militante antiraciste a indiqué lundi qu’elle allait déposer une plainte contre l’auteur du tweet appelant à la violer. La semaine dernière, la ministre italo-congolaise Cécile Kyenge avait, elle aussi, été victime d’un appel similaire.