La ministre écologiste Emmanuelle Cosse a déclaré, mardi, ne pas avoir eu connaissance jusqu’à cette semaine de soupçons de harcèlement sexuel visant son époux, Denis Baupin, et insisté sur la nécessité de laisser la justice se prononcer.