La Cnil a mis, le 21 juin, Google en demeure de se mettre en conformité avec la loi informatique et libertés d’ici trois mois sous peine d’une amende de 150 000 euros. L’autorité française juge que les pratiques du géant américain sont trop opaques.