Salah Abdeslam, seul survivant des commandos du 13-Novembre, a été convoqué pour la première fois au palais de justice de Paris. Face aux juges antiterroristes français, il a refusé de parler.