Bernard Tapie est entendu en garde à vue par la brigade financière à Paris au sujet de l’arbitrage dont il a bénéficié face au Crédit Lyonnais après la vente d’Adidas. “J’en ai rien à foutre d’être convoqué”, avait-t-il déclaré dans la matinée.