Alors que le bras de fer continue entre le gouvernement et les grévistes bloquant les raffineries françaises, le Premier ministre a réaffirmé son intention de “libérer” les sites occupés. Où se trouvent-ils ? Sont-ils tous à l’arrêt ?